BIENVENUE sur "My-SITE"

Pour revenir au menu général
de "My-Site"

le site de Maryvonne Priolet

a

PAGES : FORMATION DE FORMATEURS

LES CONSEILLERS PEDAGOGIQUES GENERALISTES

1- Les différentes catégories de conseillers pédagogiques (parmi lesquels le conseiller pédagogique généraliste). Quelques points de repères :

Années 80 :
Arrêté du 22 janvier 1985 : il énumère huit catégories de maîtres formateurs dont six le sont auprès de l'Inspecteur de l'Éducation nationale.

  • Le conseiller pédagogique généraliste,
  • Le conseiller pédagogique pour l’Education Physique et Sportive,
  • Le conseiller pédagogique CP/EM pour l’Education Musicale,
  • Le conseiller pédagogique CP/AP pour les Arts Plastiques,
  • Le conseiller pédagogique CP/LCR pour les Langues et Cultures Régionales, (On a revivifié l'enseignement des Langues Régionales. Création de 67 postes de CP
  • Le conseiller pédagogique CP/TRE pour les Technologies et Ressources Educatives. (maîtres-ressources)

Années 90 :
Note de service n°93-132 du 24 février 1993 : indique que certains conseillers ont souvent des missions départementales, notamment les conseillers pédagogiques dans les disciplines artistiques.

Les conseillers pédagogiques de spécialité doivent toujours intégrer la réflexion sur leur discipline dans le cadre de l'action polyvalente de l'enseignant du premier degré.

Lorsque le conseiller pédagogique généraliste est le collaborateur d'un Inspecteur de l'AIS, il serait souhaitable qu'il soit également titulaire du CAPSAIS (certificat d'aptitude aux actions pédagogiques spécialisées d'adaptation et d'intégrations scolaires.

18 avril 1996 : une note de service définit les fonctions et missions du Conseiller Pédagogique de Circonscription

 

2- Quelques facteurs susceptibles d'induire des variations dans les tâches confiées aux conseillers pédagogiques :

Qu'ils soient généralistes ou spécialisés, les conseillers pédagogiques de circonscription travaillent sous la responsabilité de l'Inspecteur de l'Education nationale qui est leur supérieur hiérarchique. Cependant, d'une circonscription à une autre, les tâches qui leur sont confiées sont variables. A travers la comparaison des tâches de deux conseillers pédagogiques généralistes travaillant dans deux circonscriptions différentes, hors Zone d'Education Prioritaire, nous voulons répondre aux questions de nos collègues qui souhaitent entrer dans ce métier en leur disant qu'il s'agit :

1- d'une fonction passionnante : prioritairement tournée vers les conseils et la formation et ainsi orientée vers l'aide aux collègues chargés de classes,

2- d'une fonction stimulante et enrichissante (intellectuellement) car remplie de diversité (voir les différents interlocuteurs et terrains opératoires ) et nécessitant une mise à jour régulière des connaissances.

3- d'une fonction pour laquelle il est difficile de fournir une liste précise de tâches, ou un volume horaire de répartition entre les différents pôles de travail ou terrains opératoires. En effet, même si les objectifs généraux de formation restent identiques, chaque circonscription est différente.

Après avoir comparé les tâches de deux conseillers pédagogiques généralistes travaillant dans deux circonscriptions différentes, nous analyserons quelques facteurs susceptibles d'induire des variations dans la répartition des tâches confiées au conseiller pédagogique par l'Inspecteur de la circonscription.


Terrains opératoires

CPC  X

CPC  Y

Classe

10 %

30 %

École

20 %

19 %

Circonscription

30 %

29 %

Département

10 %

10 %

Bureaux de l’Inspection

30 %

12 %

Les deux circonscriptions :
- comportent une soixantaine d'écoles chacune (60 pour l'une et 65 pour l'autre)
- sont chacune composées d'écoles rurales (environ 2/3) et d'écoles urbaines ou sub-urbaines (environ 1/3)
- ne comprennent aucune école classée en zone d'éducation prioritaire
-sont situées dans des départements affichant les mêmes priorités

Les deux conseillers pédagogiques concernés :
- sont généralistes
- ont une ancienneté supérieure à 9 ans dans la fonction
- sont concernés par les mêmes groupes départementaux

 Alors, quels facteurs peuvent expliquer cette variation dans la répartition des tâches des CPC ?


Dans le cas présent, la variation porte principalement sur le nombre de visites de classes et le temps au bureau à l'Inspection pour travailler notamment sur la mise en place de projets. Il s'avère que la différence majeure porte sur le nombre de personnels débutants présents dans chacune des deux circonscriptions. Après discussion lors de différentes sessions de formation ou à travers d'autres investigations, nous pouvons dégager quelques facteurs (liste non exhaustive) susceptibles d'induire des variations dans la répartition des tâches confiées aux CPC généralistes :

    1. le public présent dans la circonscription :
      - les élèves (ZEP-REP ou non ZEP-REP). S’il s’agit d’une circonscription en ZEP, de nombreuses aides seront par exemple sollicitées pour la mise en place de projets spécifiques en lien avec la politique de la Ville notamment,
      - les enseignants :
      nombre de professeurs des écoles débutants (voir ci-dessus)  ;
      nombre de personnels recrutés sur des listes complémentaires
      nombre d’enseignants non débutants souhaitant réfléchir à leur pratique professionnelle

    2. la géographie de la circonscription :
      distances entre les écoles (exemple : dans certaines circonscriptions situées en zone montagneuse, durée beaucoup plus longue pour rejoindre deux écoles. De plus, les enseignants débutants sont souvent nommées dans ces petites écoles rurales isolées)

    3. l'histoire de la circonscription :
      - nombre de projets déjà engagés les années précédentes,
      - place du conseiller (présence systématique sur le terrain lors des rencontres initiées ? (exemples : lecture, pratiques d'écriture, projets européens du type Comenius, environnement...)

    4. l’équipe de circonscription :
      - répartition des tâches entre les deux conseillers (généraliste et spécialisé en EPS) ;
      - présence ou non d'animateurs de circonscription qui viennent ainsi renforcer l'équipe de conseillers (titulaires du CAFIPEMF, ils sont soit attachés à une ou plusieurs missions spécifiques : langues, TICE, arts, sciences, soit chargés de suivis de débutants.
      - ancienneté des membres de l'équipe dans la fonction : la prise de fonction n'étant pas précédée de formation spécifique, lors de la première année, il est d'usage que le conseiller déjà en poste prenne en charge une plus grande partie des tâches.

    5. la politique départementale :
      - nombre de groupes de travail départementaux auxquels appartiennent les conseillers

En résumé, il n'existe pas d'organisation - type. La répartition des tâches des CPC au sein de l’équipe peut varier d’une circonscription à l’autre en fonction des facteurs inhérents à la vie même de la circonscription. Ci-dessous figure un exemple de tâches de CPC généraliste qui, compte tenu de ce qui précède, ne saurait en aucun cas, constituer un modèle.

 

CPC généraliste (Maryvonne Priolet)
Un exemple de tâches (année scolaire 2006-2007)

1- AU NIVEAU DE LA CIRCONSCRIPTION :

  • AIDE ET CONSEILS :

- aux enseignants débutants T1, T2 (accompagnement de personnels débutants pour l'entrée dans le métier : au fil des années, le nombre de débutants sortant de l'IUFM pour lesquels j'ai assuré l'accompagnement à l'entrée dans le métier a varié entre 12 (en 1995) et 46 (en 2004). La variation dont il était question ci-dessus peut donc exister d'une année sur l'autre. Remarque : dans certaines circonscriptions de centre ville, où les postes d'enseignants sont occupés ou convoités par des personnels ayant une ancienneté importante de service, le nombre de débutants peut être inférieur à 5. Cela ne signifie pas que le travail du conseiller soit moindre ; il est tout simplement différent, davantage centré par exemple sur l'aide à la mise en place de projets en direction d'enseignants non débutants .
- aux enseignants non-débutants sollicitant une aide à la prise de fonction
(notamment au 1er trimestre)
- aux directeurs faisant fonction
-
aux candidats au CAFIPEMF (pour lesquels les CPC assurent le tutorat : suivis de sujets de mémoires au 1er trimestre : problématique et plan ; aide et accompagnement, au 2ème trimestre, aide pour épreuve d'admission )
- aux directeurs : une partie du dossier "réglementation" lors de l'année de prise de fonction du CPC-EPS. En effet, en raison notammant des dossiers suivis en relation avec la sécurité, les sorties et voyages, les intervenants extérieurs, ce volet "réglementation" est plutôt confié au CPC-EPS.

  • ANIMATIONS PEDAGOGIQUES :

Coordination du plan annuel et pluriannuel des animations

- contacts avec les intervenants potentiels
- élaboration du catalogue annuel des animations (fiches thématiques, calendrier en fonction des impératifs des intervenants et du calendrier départemental) , saisie des fiches, mise en page et diffusion (Cette partie "livret des animations" était habituellement confiée au CPC-EPS. Cette prise en charge varie selon les circonscriptions : elle échoit parfois à la secrétaire de circonscription ou à l'animateur TICE.
- gestion des inscriptions et établissement des listes des animations retenues (par animation et par enseignant) (même remarque que précédemment)
- ajustement des inscriptions et du calendrier, tout au long de l'année scolaire (même remarque que précédemment)

Animations de sessions de formation (en moyenne, par an, encadrement de 25 à 30 animations pédagogiques de 3 heures, avec pour exemple en 2006-2007, des thématiques à public désigné : Lecture : des outils pour la phonologie ; Sciences : expérimentation ; cahiers d'expériences : directeurs faisant fonction ; et des thématiques optionnelles ...) Ne sont pas comptabilisées ici les sessions liées aux demandes des équipes enseignantes pour une école ou pour un groupe d'écoles.

Le dossier des animations pédagogiques est ici le dossier le plus conséquent, après celui du suivi des débutants. Il peut exister une grande variabilité entre les circonscriptions : dans certaines, il existe un partage égal du nombre d'animations entre les membres de l'équipe ; dans d'autres, plus urbaines, les équipes de circonscription peuvent solliciter plus facilement des universitaires conférenciers pour apporter une expertise sur un sujet précis. Ce ne sont là que quelques exemples d'organisation.

DOSSIERS THEMATIQUES à SUIVRE :

- Mise à jour du calendrier "Repères" (depuis 1998, ce calendrier semble constituer une aide aux directeurs d'écoles, puisque chaque année en début d'année scolaire, ceux-ci le redemandent)
- Suivi des évaluations nationales CE2
(commande et répartition des livrets ; graphiques écoles / secteurs scolaires / circonscription)
- Evaluations GS / CP :
présentation de EVACLIC et du livret aux nouveaux arrivants sur la circonscription
- Evaluations CE1 : commande et répartition des livrets ; difficultés pointées chez les élèves ; liens des évaluations avec PPRE ; suivi de la passation du livret n°2
- Maîtrise de la langue. Projets spécifiques
:

. apprentissage de la lecture : outils pour la phonologie (suite et fin de la présentation des outils "phonologie" à tous les enseignants de cycles 1 et 2 de la circonscription)
. défi-écriture : lancement, organisation, suivi, calendriers, mise en ligne des productions, circulation des ouvrages entre les classes participantes
. prix littéraire "As-tu lu" : lancement, choix des ouvrages, organisation, suivi, calendriers, gestion de l'élection du prix littéraire
.
poésie : lancement, organisation, suivi, calendriers, organisation de la rencontre entre les classes
. volet littéraire de l'action "Oxygène la Bulle Verte" (poésie, littérature)
. gestion des malles d'ouvrages :
poésie ; albums en plusieurs exemplaires ; malle aux beaux livres

- Action culturelle :

. Dossiers classes à PAC : aide à l'élaboration des dossiers
. Quinzaine des Arts (action initiée et suivie départementalement par le conseiller départemental en arts plastiques)

- Sciences et technologie. Projets spécifiques :

. Plan de rénovation des sciences : mise en place du cahier d'expériences dans les classes
. Astronomie : élaboration d'un projet pour l'accueil de classes sur le site des Réaux à Montluçon. (projet pédagogique et financier)

. Technoprim' :

      - coordination départementale pour le choix des sujets de chaque circonscription et pour la mise en place de l'exposition annuelle. Travail en accord avec l'IEN chargé du suivi du dossier "Sciences et Technologie"

      - suivi du dossier au niveau de la circonscription : réunions, animations, organisation des présentations des objets réalisés dans chaque classe

    . Yao en pays d'eau : organisation annuelle, contacts avec SIEAMD, animation pédagogique, calendrier des visites, ...

    . Petits Laboratoires en herbe : gestion matérielle des Petits Labos, renouvellement du matériel, animation pédagogique, calendrier, suivi, mise en ligne des productions

    . Oxygène la Bulle Verte (volet scientifique) : choix des activités, prépartaion, animation d'ateliers lors des rencontres

    . Matériel scientifique : gestion des malles, calendriers, (avec photographies de toutes les malles et mise en ligne sur le site)

- Egalité des chances. Projet spécifique :

. Projet Hubertine Auclert : gestion des inscriptions, réunions, rencontres inter-écoles (le projet en lui-même étant suivi au niveau départemental par une collègue conseillère pédagogique généraliste, d'une autre circonscription et chargée de la mission "Egalité des chances")

- Mathématiques :

. Rallye mathématique : gestion des inscriptions, animation pour les nouveaux inscrits, lien circonscription / département (la majeure partie du travail étant réalisée par le professeur d'IUFM initiateur du projet et coordonnateur du groupe départemental "rallye mathématique")
. Suivi des programmations de calcul mental

- Projets de cycles : en lien avec les évaluations GS-CP-CE1

- Projets d'écoles : à la demande des directeurs, aide à l'élaboration des avenants 2006-2007 ou des évaluations du projet d'école 2004-2007

- Suivi des dossiers Actions pédagogiques Intégrées aux Projets d'écoles

- Site de circonscription : création et mise à jour des pages : Maîtrise de la langue ; Mathématiques ; Sciences et Technologie ; Enseignants débutants ; Evaluations ; Actions de circonscription ; Calendrier des animations pédagogiques

- Analyse de pratiques

2- AU NIVEAU DEPARTEMENTAL :

- membre des groupes départementaux :

Maîtrise de la langue
Rallye mathématique
Sciences et technologie
Actions Educatives Innovantes

- membre d'un jury de CAFIPEMF

3- AU NIVEAU ACADEMIQUE :

- membre de jurys

4- AU NIVEAU NATIONAL :

- membre de commissions

 

Pour m'écrire

dernière mise à jour de cette page : 16/12/2007

© 2005 Tous droits réservés.